Archives pour la catégorie PETIT TOUR DU MONDE :


123

Tibet, dans le campement des nonnes

10001.jpgSur les plateaux glacés du Tibet oriental, se dresse un étonnant monastère : Yachen, fondé dans les années 1980. Six mille moniales et deux milles moines y vivent. Tolérés par le pouvoir chinois, pour l’instant. 

Dans l’ancienne province tibétaine de Kham, on découvre le monastère du grand maître bouddhique Achuk Rinpoché et une petite ville de cabanes bricolées où vit toute une communauté religieuse, surtout féminine. 

Les nonnes, dont la journée commence à 5h du matin, consacrent leur temps aux enseignements et à la prière mais gardent le contact avec leur famille (tél. portable). Elles se retirent plusieurs heures dans de minuscules huttes pour méditer au calme. Ces abris se trouvent sur les hauteurs, au dessus du monastère au plus prés de la nature.  Chaque soir, une longue procession regagne les bicoques de bois et boue séchée bâties au fur et à mesure de l’arrivée de ces femmes, ces 7 dernières années. Toits et fenêtres calfeutrés par des morceaux de plastiques isolent de la pluie mais non du froid (jusqu’à -25° en hiver).  1.jpg

Les dons des dévots et des mécènes au monastère, ont permis la construction d’un bâtiment réservé aux hommes qui quitteront alors les cabanes. La condition des femmes, elle, ne changera pas. Les moniales de Yachen acceptent un quotidien de dénuement et vivent comme la chance de leur vie la possibilité de recevoir les enseignements d’un grand lama. 

Noël en plein été

surfsanta.jpg

Dans la moitié du globe qui se trouve au sud de l’Équateur, on vit à l’envers. En tout cas par rapport à nous. Et l’été là-bas survient au moment de l’hiver chez nous. En Australie, Noël tombe en plein été. Beaucoup de gens sont d’ailleurs en vacances, en cette période de l’année. Alors on fête Noël au soleil, autour de la piscine… en faisant un barbecue. Exit le traîneau et les rennes, dans ces contrées du sud, le père Noël doit savoir nager ! Ou, en Guyane, savoir se déplacer en pirogue. Petite pensée d’ailleurs pour ce personnage tout de rouge vêtu qui, de Cuba aux Antilles en passant par le Brésil ou l’Australie, doit œuvrer sous des températures caniculaires ! Quel que soit l’endroit où elle est célébrée, Noël est une fête qui mêle le sacré au profane, le spirituel au temporel, le tout dans une allégresse collective. Aux joies de la ripaille familiale s’ajoutent l’enchantement enfantin des cadeaux et le ravissement des décorations festives.

L’exploration de l’Antartique

nekoharbour11.jpgC’est à Londres, en 1895, que renaît l’intérêt pour l’exploration de l’Antarctique avec le sixième congrès international de géographie. Il est décidé à cette époque de se consacrer aux découvertes scientifiques sur ce continent qui depuis cinquante ans a été délaissé au profit de l’arctique. 

Le premier hivernage en Antarctique.

C’est le baron belge Adrien de Gerlache alors âgé de vingt neuf ans qui prend le relais des grands aventuriers de l’Antarctique.

Il part du port d’Anvers en août 1897 à bord d’un ancien baleinier qu’il baptise le  » Belgica « .
Il a à son bord Frédéric Cook qui vient de traverser le Groenland et le jeune norvégien Roald Amundsen. Malgré un long trajet et la fuite de certains membres de l’équipage en escale en Argentine du Sud, le Belgica arrive le 20 janvier sur le côte de
la Péninsule Antarctique. Quelques jours après l’arrivée la mort d’un des marins arrive. La navigation continue et c’est pour l’équipage la découverte de zones non explorées comme le détroit de Gerlache et
la Terre de Graham. La  » Belgica  » se fait prendre par les glaces début mars 1898. L’équipage commence un hivernage à bord du navire qui dérive le long des côtes.

4538889justgorgeous01.jpg
L’équipage qui subit le scorbut connaît des signes de dépression psychologique. Cook qui fait office de médecin de bord va sauver les hommes en les obligeant à manger de la viande de phoque et de manchot pour se procurer ainsi des vitamines C.
Au retour du printemps la glace est toujours présente, ils vont creuser un chenal pendant un mois et demi afin d’atteindre l’eau libre. Finalement, ils réussissent à se frayer un passage et sont de retour à Punta Arenas le 28 mars 1899.

pingouins1.jpg


123

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée