Archives pour la catégorie HALLOWEEN :


123

Un peu de beurre avec ?

hallowen.jpg

Les grottes des sorcières de Zugarramurdi (Pays Basque)

26702918301.jpg    

 Les grottes des sorcières constituent un important ensemble rocheux, situé à moins de 500 m du centre de Zugarramurdi. Ces grottes sont orientées ouest et se trouvent sur l’ancien chemin Zugarramurdi-Sara qui les traverse partiellement.    

   grotte3.jpg 

La principale cavité a été creusée par un ruisseau d’un débit abondant :  «  l’Infernuko Erreka « , Ruisseau de l’Enfer. Ce ruisseau qui la traverse encore de nos jours, lui a donné l’aspect d’un vaste tunnel. Son axe est orienté du nord-est au sud-ouest, d’une longueur de 120 m sur d’une largeur de 22 à 26 m. Deux galeries plus hautes, ayant approximativement la même orientation que la galerie principale, y débouchent et se développent dans cet ensemble rocheux. L’intérêt archéologique de ces grottes réside dans le fait qu’en 1935, José Miguel de Barandiaran les prospecta et découvrit des témoignages de l’époque préhistorique (céramiques et pierres à feu attribuées à la période Magdalénienne).     

 entreegrotte.jpg

Mais, comme leur nom l’indique, ces grottes sont surtout réputées pour leurs sorcières. L’histoire de ces sorcières remonte à l’an 1610 qui connut une de ces vagues périodiques de sorcellerie qui embrasèrent le Pays Basque. Elle s’étendit sur la zone de l’extrême nord-est de la Navarre, voisine de la province du Labourd.  
 

C‘est ainsi que l’inquisiteur Don Juan Del Valle Alvarado, du tribunal de Logroño fut mandaté pour inspecter cette zone. Il passa plusieurs mois à Zugarramurdi et recueillit de nombreuses dénonciations selon lesquelles près de 300 personnes (sans compter les enfants) furent inculpées pour délits de sorcellerie. Quarante personnes choisies parmi celles qui semblaient les plus coupables, furent emprisonnées et emmenées à Logroño.   

L‘inquisition accusait ces gens d’avoir le diable pour dieu et de célébrer des messes noires. On les accusait aussi de métamorphoses, de provoquer des tempêtes en mer (Zugarramurdi n’est pas très éloignée de la côte Cantabrique et les sorcières étaient accusées de provoquer des tempêtes dans le but que les bateaux entrant ou sortant de Saint-Jean-de-Luz se perdent en mer). On les accusait également de maléfices contre les champs, les bêtes et les gens. Enfin, ces personnes furent accusées d’être vampires et nécrophages.       

C‘est ainsi que les 7 et 8 novembre 1610, les sorcières reçurent leur sentence : 18 d’entre elles furent absoutes ; 12 furent brûlées sur le bûcher dont 5 furent exposées publiquement malgré qu’elles étaient déjà mortes en prison. On infligea aux autres des peines telles que la perte de leurs biens, la réclusion à perpétuité, ou des peines d’emprisonnement limitées.     

 Les personnages importants accusés de célébrer des messes noires à Zugarramurdi furent: Graciana de Barrenetxea et son époux Miguel de Goiburu, respectivement Reine et Roi; Joanes de Etxalar accusé d’être le bourreau exécutant les peines et obéissant aux ordres du diable; Maria Chipia, fameuse maîtresse dans l’art de la sorcellerie; Joanes de Goiburu qui était le txistulari (celui qui joue du txistu) dans les réunions de sorcières; Juan de Sansin qui jouait du tambour.       

Tout cela nous l’avons appris à la lecture des documents d’époque mais à Zugarramurdi, il nous reste la scène de ces réunions : « la cathédrale du diable ». Cette appellation lui fut donnée plus tard en raison des légendes qui relatent les péripéties que vécurent les habitants de Zugarramurdi avec leurs sorcières. Ces légendes nous donnent aussi une indication sur les méthodes employées pour effrayer les sorcières et qui consistaient à placer sur la porte des maisons une croix faite de deux petites branches de frêne et de laurier béni ; ainsi, aucune sorcière ne pouvait entrer. Et si la sorcière avait quand même réussi à pénétrer dans la maison, il fallait jeter une poignée de sel dans l’âtre. Si malgré toutes ces précautions quelqu’un se trouvait face à une sorcière, il suffisait de se signer et de dire « Puyes ». Une autre méthode consistait à tracer une croix avec les deux index et de dire « Jésus », de cette manière la sorcière disparaissait aussitôt. Une autre précaution à prendre pour échapper aux sorcières était de ne pas sortir de chez soi entre l’Angélus du soir et celui du lever du jour.

Parmi les nombreuses légendes, on raconte aussi comment les habitants de Zugarramurdi tentant de faire disparaître les sorcières, allèrent en procession aux grottes un 15 août. Le curé répandit une poignée de moutarde pour que les sorcières disparaissent et ne reviennent jamais durant autant d’années qu’il y avait de graines de moutarde.
Nous devons avouer que depuis très longtemps, personne n’en a vu  traîner par ici !   
      

Voilà, en résumé, l’histoire de ces grottes et de ce village. Histoire grâce à laquelle Zugarramurdi est reconnu partout, en tant que  » Zugarramurdi, le village des sorcières « . 

Bon mercredi …

happyhalloween.jpg

Des cranes humains pour Halloween (fait divers)

119405379382st3e.jpg

Deux touristes américains ont été arrêtés à Athènes pour possession de six crânes humains, qu’ils ont affirmé avoir achetés dans un magasin de l’île de Mykonos en vue de la fête de Halloween .

Déférés (en 9/2010) devant un tribunal des flagrants délits pour « outrage à des morts », les touristes, âgés de 25 et 29 ans, ont finalement été innocentés.Ils ont plaidé leur bonne foi en affirmant avoir trouvé les crânes dans une boutique de Mykonos et les avoir achetés 25 euros pièce.La même source n’a pas précisé s’ils pensaient acheter des crânes véritables ou des reproductions. Les Américains, qui résident en Californie, ont été arrêtés mercredi à l’aéroport d’Athènes, d’où ils s’apprêtaient à quitter la Grèce, après qu’une de leurs valises eut révélé son contenu macabre au passage au scanner.

La police a lancé des recherches pour retrouver les vendeurs de crânes à Mykonos, haut lieu du tourisme festif grec, et déterminer l’origine de ces restes humains, selon l’agence de presse grecque Ana.

 

Animal du jour

halloween2.jpg

Soupe de citrouille maléfique

halloweenbytjeiken1.jpg

Pour faire une soupe à la citrouille pour quatre à six personnes, il faut :

- la chair d’une citrouille, débarrassée de ses graines.
  – 1 gros oignon
  – du persil 
- 10 cl de crême fraîche
  - du fromage râpé si vous aimez ça

Coupez la chair de la citrouille en morceaux.
Hachez l’oignon en petits morceaux et faites le revenir dans un peu d’huile au fond d’une casserole. Dans cette casserole, vous ajoutez la citrouille que vous recouvrez entièrement d’eau.
Puis vous faites cuire à feu moyen pendant environ une demie heure.
Ensuite,vous mixez le tout en ajoutant la crème fraîche, le sel et le poivre et servez avec du persil et du fromage rapé.

soupcitroiuriz.jpg

Bonne journée

halloween.jpg

Animal du jour

f278988e7aa394dff9e41b34d3e8e4a4.jpg

Les gougères du chat noir

Recette pour une trentaine de gougères pour 6 à 8 personnes :


gouger10.jpg

25 cl de lait,
100 grammes de beurre,
150 grammes de farine,
4 oeufs entiers,
5 grammes de sel, 
50 grammes de gruyère ou ce comté.
des herbes de Provence
m2a5icp0.gif

Mettre dans une casserole le lait, le sel et le beurre. Porter à ébullition.
Incorporer la farine et dessécher la pâte à feu doux pendant 4 à 5 minutes jusqu’à ce qu’elle ne colle plus aux parois.
Laisser refroidir puis incorporer les oeufs un par un avec une spatule de bois.
Râper votre fromage  et l’ajouter à la pâte.
Remuer jusqu’à obtention d’une pâte bien homogène. Ajoutez quelques herbes de Provence (si vous aimez ça)

Faire alors des boules de pâtes à la cuillère et les placer sur une plaque allant au four que vous aurez préalablement beurré.
Dorer vos gougères avec un oeuf battu.
Cuire à 170° Celsius pendant 20 à 25 minutes.
 

Les superstitions de la nuit d’Halloween

halloweengif1.gif 

 Laver son linge équivaut à laver son propre linceul, labourer les champs à faire oeuvre de fossoyeur.

Les chevaux non rentrés à l’écurie ce soir-là risqueraient d’être réquisitionnés et épuisés par les âmes défuntes.

Les enfants nés cette nuit-là possèdent le don de communiquer aussi bien avec les vivants qu’avec les morts.

Si, marchant dans un cimetière la nuit d’Halloween, on entend derrière soi des pas ou des cris, ne jamais se retourner : on risquerait une mort violente causée par le fantôme qui nous suit et veut se venger des conditions de sa mort.

halloweenbyikaa1.jpg

Attention aux pommes ! Ce fruit est reconnu pour avoir des propriétés magiques, tant pour lire l’avenir, faire des philtres d’amour, que réaliser des sortilèges. Ainsi, si l’on reçoit une pomme le soir d’Halloween il faut se méfier car elle peut contenir un sort ou un démon. Il faut la faire cuire avant de la croquer ; si elle éclate c’est le signe qu’une créature tente de s’en échapper.


123

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée