• Accueil
  • > RECITS, POEMES & CITATIONS :

Archives pour la catégorie RECITS, POEMES & CITATIONS :


12345...11

Citation

225652.jpg

Faites le premier pas avec foi. Il n’est pas nécessaire de voir l’intégralité du chemin. Faites juste le premier pas.

Martin LUTHER KING

Citation

3108.jpg 

C’est une triste chose de songer que la nature parle et que le genre humain n’écoute pas.

Victor Hugo

Citation

arbre.jpg

La spiritualité, ce n’est pas fuir le monde dans le silence,
c’est apporter de l’indispensable silence dans le monde.

C. de Radiguès

Citation

mur.jpg 

Le monde est un grand bal où chacun est masqué.

Vauvenargues.

mardigrasgraphic019.gif

Citation

faded34lbk5.jpg

On rencontre sa destinée
Souvent par les chemins qu’on prend pour l’éviter.
Jean de la Fontaine

L’Oiseau

256254.jpg
Mais lors voici qu’un oiseau chante,
Dans une pauvre cage en bois,
Mais lors voici qu’un oiseau chante
Sur une ville et tous ses toits,

Et qu’il dit qu’on le voit le monde
Et sur la mer la pluie tomber,
Et des voiles s’en aller rondes,
Sur l’eau si loin qu’on peut aller.

Puis voix dans l’air plus haut montée,
Alors voici que l’oiseau dit
Que tout l’hiver s’en est allé
Et qu’on voit l’herbe qui verdit,

Et sur les chemins la poussière
Déjà, et les bêtes aussi,
Et toits fumant dans la lumière
Que l’on dirait qu’il est midi,

Et puis encore sa voix montée,
Que l’air est d’or et resplendit,
Et puis le bleu du ciel touché
Qu’il est ouvert le paradis.

Max Elskamp, Huit chansons reverdies

Citation

23bc8e53.jpg

On s’enrichit de ce que l’on donne, on s’appauvrit de ce que l’on prend

Bernard Werber

Citation

38556.jpg

« Mystérieuse au grand jour, la nature ne se laisse point dévoiler, et il n’est ni levier ni machine qui puisse la contraindre à faire voir à mon esprit ce qu’elle a résolu de lui cacher. »
 

Johann Wolfgang von Goethe

Promenade blanche de vieille France

stveran.jpg

(Commune de Saint Véran, que j’adore !)

L’écrasement de la neige sous les bottes
Les branches cassées sur le chemin
Le cliquetis régulier de quelques gouttes s’échappant des stalactites de glace
Des flocons perdus aux quatre vents tombent des arbres aplatis
Les cheminées dégagent des parfums de tarte de grand mère
Les chalets chauds au pied des pentes raides ou s’étirent jusqu’au firmament les grands sapins
Les luges qui glissent sans laisser place au silence de ce lieu la nuit
Des cris de joie,
Des boules de neige,
Le ciel et ses nuages blancs
Tout est ici comme l’enfance
comme un voyage du temps jadis
Tout est ici comme en vieille France
Images d’Epinal, simplicité, absence, magie
C’est la plus belle promenade blanche de ma vie

Elodie Santos

 

 

 

Le temps qui reste…

Coup de coeur pour ce texte de chanson :

obsessionbyiribel.jpg

Combien de temps…
Combien de temps encore
Des années, des jours, des heures, combien ?
Quand j’y pense, mon coeur bat si fort…
Mon pays c’est la vie.
Combien de temps encore…
Combien ?
Je l’aime tant, le temps qui reste…
Je veux rire, courir, pleurer, parler,
Et voir, et croire
Et boire, danser,
Crier, manger, nager, bondir, désobéir
J’ai pas fini, j’ai pas fini
Voler, chanter, partir, repartir
Souffrir, aimer
Je l’aime tant, le temps qui reste

Je ne sais plus où je suis né, ni quand
Je sais qu’il n’y a pas longtemps…
Et que mon pays c’est la vie
Je sais aussi que mon père disait :
Le temps c’est comme ton pain…
Gardes-en pour demain…

J’ai encore du pain
Encore du temps, mais combien ?
Je veux jouer encore…
Je veux rire des montagnes de rires,
Je veux pleurer des torrents de larmes,
Je veux boire des bateaux entiers de vin
De Bordeaux et d’Italie
Et danser, crier, voler, nager dans tous les océans
J’ai pas fini, j’ai pas fini
Je veux chanter
Je veux parler jusqu’à la fin de ma voix…
Je l’aime tant le temps qui reste…

Combien de temps…
Combien de temps encore ?
Des années, des jours, des heures, combien ?
Je veux des histoires, des voyages…
J’ai tant de gens à voir, tant d’images..
Des enfants, des femmes, des grands hommes,
Des petits hommes, des marrants, des tristes,
Des très intelligents et des cons,
C’est drôle, les cons ça repose,
C’est comme le feuillage au milieu des roses…

Combien de temps…
Combien de temps encore ?
Des années, des jours, des heures, combien ?
Je m’en fous mon amour…
Quand l’orchestre s’arrêtera, je danserai encore…
Quand les avions ne voleront plus, je volerai tout seul…
Quand le temps s’arrêtera..
Je t’aimerai encore
Je ne sais pas où, je ne sais pas comment…
Mais je t’aimerai encore…
D’accord ?

Chanson de Serge Reggiani

 


12345...11

août 2017
L Ma Me J V S D
« mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée