Archives pour la catégorie ARTICLES DIVERS :


12345...12

Nébuleuses

Naissance d’étoiles dans la nébuleuse d’Orion : le télescope spatial Hubble a une nouvelle fois fait des merveilles en prenant ce cliché de la nébuleuse d’Orion, située à 1500 années-lumière de la Terre. Piliers de gaz et poussières confirment que cette région tumultueuse est propice à la formation d’étoiles

nebuleusedorion.jpg

La nébuleuse de la Pivoine est la deuxième étoile la plus lumineuse de la galaxie, après Eta Carina. Celle que l’on surnomme la nébuleuse de la Pivoine rayonne autant de lumière que 3,2 millions de Soleils.
nebuleusedelapivoine.jpg

La nébuleuse de l’oeuf est une étoile en pleine délitation, qui abandonne son enveloppe sphérique pour un nuage se propageant dans l’espace.

loeuf.jpg

Nébuleuse du Clown appelée également nébuleuse de l’Esquimau, elle est située dans la constellation des Gémeaux à 3000 années-lumière de la Terre. Elle fut découverte en 1787 par William Herschel.
lanebuleuseduclown.jpg

Dumbell, à une distance de 2.900 années-lumière dans la constellation du Petit Renard. Son diamètre est de 2.5 années-lumière

dumbell.jpg

Hélix

helixlabelle3.jpg

C’est quoi un Mandala ?

kalachakrasandmandala.jpg

Mandala est un terme sanscrit qui signifie centre, cercle, circonférence.
Art sacré présent depuis des millénaires et dans de nombreuses traditions, les mandalas représentent l’Etre, l’Univers.

Ils sont des supports de méditation et permettent de se recentrer, de retrouver l’Essentiel.

wheeloflife3.jpg


Depuis une dizaine d’années se développe une activité qui consiste à mettre en couleurs des structures géométriques ou non, ayant la particularité d’être organisées autour d’un centre.
Quand on interroge ceux et celles qui pratiquent cette activité, c’est très souvent le mot « plaisir » qui revient. Il semblerait que le fait de jouer avec les couleurs et les matières au sein d’une structure esthétique déjà construite permette de se mettre « entre parenthèses » de nos activités habituelles pour « faire le point », nous calmer et nous recentrer. Ce dessin déjà structuré permet à de nombreuses personnes qui n’en n’ont pas l’habitude, d’accéder à la créativité. Pour d’autres, c’est uniquement un moment de relaxation dans lequel l’activité mentale est uniquement occupée à « faire du beau ». Pour eux, c’est un lieu de ressourcement.

mandalas.jpg

Si le coeur vous en dit, Mandalas à colorier en ligne, en cliquant sur le présent lien 

ou Mandalas à créer en ligne, à l’aide d’un logiciel

La première femme avocat

En cours d’Histoire du Droit, on apprend que la première femme-avocat s’appelait Mademoiselle Chauvin. 

En fait, elle n’était pas la première…Le mot « étudiante » n’existe pas à la fin du dix-neuvième siècle.
Enfin, pas dans le sens où nous l’entendons aujourd’hui.
Une étudiante à l’époque est celle qui couche avec un étudiant, elle n’étudie rien.

L’année scolaire 1884-1885 fut marquée par l’arrivée de la roumaine Sarmiza Bilescu en Faculté de Droit.

2.jpg Le Conseil de Faculté fut appelé à statuer pour savoir si elle pouvait ou non assister aux cours.
L’autorisation fut accordée, mais pas à l’unanimité.
Peu importe, c’est donc accompagnée d’un chaperon (sa mère ou son mari) qu’elle s’installera sur les bancs de la faculté. Première licenciée en Droit en 1887, elle obtiendra sa thèse en 1890 (de la condition légale de la mère).
Qu’en est-il de la française Jeanne Chauvin?

Difficile de ne pas parler de Mademoiselle Chauvin.
Elle a été reconnue comme étant la première femme-avocat en France.
Mais la réalité est tout autre…

Elle obtiendra sa thèse en 1892 : Des professions accessibles aux femmes en Droit Romain et en Droit Français, qu’elle passera dans le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne. Docteur en droit, elle ne peut ni plaider, ni prêter serment puisqu’elle ne jouit pas de droits politiques.
Jeanne Chauvin va donc demander, le 24 novembre 1897, son inscription au Barreau de Paris devant la Première Chambre de la Cour d’appel de Paris.
Dans un arrêt du 30 novembre 1897, la Cour déclara la requête de Jeanne Chauvin irrecevable.
Il ne lui reste alors que la voie parlementaire.

C’est ainsi que le 30 juin 1899, on devait débattre à la Chambre des députés de la proposition de loi déposée par René Viviani et plusieurs collègues avocats, ayant pour objet de permettre aux femmes d’exercer la profession au nom du « principe de l’égalité d’accès à la profession d’avocat, à égalité de diplôme ».
Deux ans de discussion avant qu’une loi entre en vigueur. Les arguments « contre » étaient intéressants : certains craignaient que ce soit la fin de toute une ère, voire de la famille bourgeoise, et qu’il faudrait penser à supprimer la présomption de paternité (si, si).
De nombreuses caricatures peignaient avec effroi un monde où les femmes exerceraient tous les métiers masculins en corset et porte-jarretelles et où les hommes, réduits à leur caleçon et maillot de corps, se retrouveraient avec la préparation de la nourriture et l’emmaillottage des bébés…

C’était le début de la fin en quelque sorte.

Cela dit, la loi passa le 1er décembre 1900. Mais ce ne fut pas Jeanne Chauvin qui prêta serment la première.

Madame Petit, première femme-avocat.

42293.jpg

C’est un nom français, direz-vous, effectivement.
Dans certains livres il est dit que le prénom de cette illustre oubliée de l’Histoire est inconnu. En fait, il s’agit de : Olga. Une russe. Il paraît que plus d’un tiers des étudiantes inscrites à l’université de Paris de 1905 à 1913 sont étrangères. Il y avait tant de femmes de l’Est en France (notamment de Pologne, Russie, Roumanie) qu’elles suffirent à alimenter une « Revue de femmes russes » (1896-1897).
Donc Olga Petit prêta serment le 6 décembre 1900, soit 24 heures après la promulgation à L’Officiel de la loi. Un avocat présent et journaliste au Figaro fit l’éloge dans son article du 6 décembre 1900 à la discrétion, à l’élégance de la robe de Madame Petit, qu’elle avait confectionnée elle-même, et à son émotion compréhensible quand elle prononça d’une « voix légèrement étranglée  par l‘émotion» le « je le jure ».

Jeanne Chauvin prêtera serment le 19 décembre 1900. Si elle ne fut pas la première femme-avocat (il paraît que ce serait dans un souci de patriotisme purement français qu’on a affirmé le contraire), ce fut elle qui eut le courage et le mérite de se battre pour obtenir le droit d’exercer cette profession.

*Le mot « avocate » n’existe que depuis 1999

(Source Lilamarine).

Plaques d’égouts insolites

Au Japon, l’influence de l’ukiyo-e s’immisce jusque dans les endroits les plus inattendus comme en témoignent ces plaques d’égouts insolites.

insoliteplaquedegouts.jpg

plaqueegout2.jpg

manholes07.jpg

manholes19.jpg

plaqueegout1.jpg

Bastilava

4.jpg

Mata Hari

margarethageertries190020f2b7d.jpg

Sous le nom de Mata Hari, Margaretha Zelle ajoute des danses indonésiennes à son répertoire de charme. Elle est belle et fascinante. En ce début du 20e siècle, Mata Hari mène une vie anticonformiste qui la rend forcement suspecte.

56064170.jpg

Lorsque Mata Hari est arrêtée pour espionnage, ses accusateurs affirment qu’elle utilise un code à base de notes de musique pour transmettre des secrets à l’ennemi.
Cette femme, amoureuse de la vie, était-elle une espionne ?

Les débuts de Mata Hari 

Née dans une riche famille néerlandaise de Leeuwarden le 7 août 1876, Margaretha Geertruida Zelle, est destinée comme toute jeune fille de l’époque à un riche mariage et à avoir de nombreux enfants.

Pourtant, son destin va être tout autre et elle symbolise toujours aujourd’hui, le mystère, l’érotisme et l’espionnage. 

matahari.jpg

La jeune fille rejette très tôt le conformisme bourgeois et devient une courtisane ainsi qu’une danseuse exotique. Elle apprend l’art de la séduction. Mariée à un officier de l’armée coloniale néerlandaise, on raconte qu’elle séduit et attire chez elle des hommes importants.


Son premier mari semble être l’instigateur de ces rencontres. Une fois les amants dans le feu de l’action, le mari surgit, un appareil photo à la main, et immortalise la scène pour faire chanter les imprudents.Séparée de son mari, Margaretha s’installe à Paris à la fin de l’année 1903, bien décidée à réussir une carrière de danseuse. Après une période difficile, pendant laquelle elle gagne en fait sa vie comme courtisane, la jeune femme décide de changer d’image. Ainsi naît la danseuse exotique Mata Hari, qui entame rapidement une carrière internationale. Une espionne pleine de charme Elle rencontre Truffaut von Jagow, chef de la police berlinoise. Celui-ci tombe amoureux d’elle et devient son amant. Il comprend aussi qu’il peut utiliser les charmes de sa maîtresse à son avantage et surtout à celui de l’Allemagne.  Il l’incite à poursuivre ses activités de courtisane et l’encourage à s’occuper d’hommes politiques, de personnalités de l’armée et de la diplomatie.
Elle pourra ainsi obtenir d’importantes informations d’ordre militaire.
 
Elle accepte et c’est ainsi qu’elle commence sa carrière d’espionne sous le matricule H 21. La jeune femme participe à de nombreuses soirées et noue des liens avec des hommes influents. Très douée, elle leur soutire des informations qu’elle rapporte ensuite aux Allemands. Ses talents de séductrice ont des conséquences graves quand commence la Première Guerre mondiale. 
Elle s’engage comme infirmière, près de Vittel, et parvient à arracher aux officiers blessés des détails des plans des prochaines offensives.
 Etrangement, à plusieurs reprises, des offensives françaises se heurtent à une concentration imprévue de troupes allemandes.
Lors de l’une de ces offensives, plus de 100 000 soldats trouvent la mort.
 
Pour la France, cette défaite est directement imputable aux informations glanées par Mata Hari. 
Courtisane ou espionne ? Au début de l’année 1917, Mata Hari est arrêtée. Elle avoue ses liaisons mais ne reconnaît pas avoir obtenu de renseignements confidentiels.
Elle affirme qu’elle est effectivement une courtisane mais pas une espionne.
 
Elle clamera son innocence jusqu’à sa condamnation et son exécution quelques mois plus tard.

Convaincue de l’implication de la jeune femme dans des activités d’espionnage, la cour de justice militaire ne délibère pas longtemps avant de prononcer la condamnation à mort. Face au peloton d’exécution, elle refuse qu’on lui bande les yeux et meurt sans avoir baissé les yeux. 
 
mhexecution20f2cfb.jpg Cette affaire n’est pourtant pas vraiment close. En se fondant sur des documents d’archives, la Fondation Mata Hari et la ville natale de la jeune femme ont déposé, fin 2001, une demande de révision du procès auprès du ministre français de la Justice. Ils sont persuadés que Mata Hari, jugée à huis clos, a fait les frais d’un procès falsifié à des fins patriotiques.
Pour Léon Schirmann, qui a mené une enquête approfondie, il qualifie ce procès de machination et de crime judiciaire.
 
D’après lui, Mata Hari a été le jouet des services d’espionnages allemands qui se seraient servi d’elle comme bouc émissaire. 
Alors, Mata Hari n’était-elle qu’une femme qui aimait profiter de la vie ? 

Un restaurant effrayant : Le T’Spookhuys Bar

Lieu : Belgique. Avec des thèmes horribles faisant fuir certains clients, cet endroit en Belgique  connu sous le nom de T’Spookhuys Bar a été abandonné en 2008 . Il est également connu sous le nom de la maison des 1.000 fantômes .Les serveurs de ce restaurant  étaient habillés comme des vampires ou fantômes. Ce restaurant pouvait vous rendre très nerveux, avec ses menus et plats horribles, servis dans des crânes, sous une ambiance de cliquetis de lustres, de  fumée sortant  du plafond et de peintures en mouvement….
Des rumeurs faisaient états de rituels sataniques tenus à l’étage, laissant des esprits en colère  se déplacer dans les locaux.
En voici quelques photos :

abandonedspookhuysrestaurantbar32.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar23.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar30.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar40.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar36.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar13.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar15.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar29.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar27.jpgsatanpub06.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar38.jpgabandonedspookhuysrestaurantbar31.jpg4470173839a80a2a33f0o.jpg

Le roi Lion…

Que l’on soit homme ou femme, enfant ou adulte, il est indéniable que Le Roi Lion est l’un des plus grands films d’animation produit par Walt Disney.

Mais d’où Walt Disney s’est inspiré pour cette animation étonnante? Voici quelques-unes des meilleures suggestions. Après ces photos on ne pourra plus dire que l’histoire de Simba, Timon et Pumbaa n’est pas une histoire vraie …

lion01.jpg

lionking.jpg

lionkingatruestory06.jpg

lion04.jpg

lionkingatruestory07.jpg

lionkingatruestory08.jpg

Noël provencal

13des1.jpg

« Ce jour là, sur la table, trois chandelles brillaient, et si parfois la mèche tournait devers quelqu’un, c’était de mauvaise augure. A chaque bout dans une assiette, verdoyait du blé en herbe qu’on avait mis à germer dans l’eau le jour de la sainte Barbe. Sur la triple nappe blanche, tour à tour apparaissaient les plats sacramentels : les escargots (…) la morue frite et le muge aux olives, le cardon, le scolyme, le céleri à la poivrade, suivis d’un tas de friandises réservées pour ce jour là. »
Frédéric MistraL

Les 13 desserts provencaux

Ils sont au nombre de 13 comme les convives de la Cène

- raisins secs
- figues sèches
- amandes et noix
- prunes de Brignoles
- poires d’hiver et pommes
- cédrats confits
- confiture de coings et confiture de fruits au moût de raisin
- nougat blanc (noisettes, pignons et pistaches) et nougat noir (miel)
- cachat piquant (fromage blanc)
- fougasses
- bugnes frites
- galettes au lait parfumées au fenouil et au cumin
- pompe à huile pour saucer le vin cuit

Après le gros souper qui se termine par un verre de ratafia, la maisonnée prend la route de l’église pour la messe de minuit. La porte n’était pas fermée à clef. On laissait sur la table la 3e nappe et les reliefs du repas afin que les anges et les défunts puissent se restaurer. Les 3 nappes représentent les 3 personnes de la Trinité, le décor est éclairé de 3 bougies. A partir du plus agé, chaque personne agée les allument. Les puristes disent qu’il faut 7 plats au souper de Noël en souvenir des 7 plaies du Christ crucifié. La pompe à huile est un pain de fête préparé à la maison mais cuit chez le boulanger. Il s’agit de l’huile d’olive qu’on ajoute à la pâte confectionnée de farine, de levain, de sucre, de cassonnade et aromatisée de zeste d’orange et de citron. On la déguste trempée dans du vin cuit. Les 4 mendiants sont composés de 4 fruits secs. Leur couleur sombre rappelle celle des robes des ordres des mendiants.
On raconte que les raisins secs symbolisent les Dominicains, les amandes les Carmes, les figues les Fransiscains, les noisettes les Augustins.

Les 13 desserts sont souvent accompagnés de ratafia de cerises et de carthagène.

Il ne reste plus qu’à nouer les quatre coins de la troisième nappe pour en faire un baluchon et apporter aux pauvres les reliefs du souper.

Projet Aircruise

Alors que Dubaï rend tous les constructeurs jaloux avec sa nouvelle tour de 828 mètres, la Grande-Bretagne riposte et propose un dirigeable high-tech grand luxe, pour des voyages hors du commun : le Aircruise.

untitled4.bmpa.bmpuntitled3.bmp

Nouveau concept de la société de design et de haute technologie Seymourpowell, ce projet est un dirigeable  qui pourra voler jusqu’à plus de 3500 mètres ,dans une version hautement futuriste.

Il pourra ainsi transporter jusqu’à cent personnes pour une croisière dans les airs. Bien plus long qu’un vol à bord d’un avion, le trajet Londres-New York se fera en trente-sept heures. Toutefois, les créateurs ne misent pas sur la rapidité mais sur l’originalité du moyen de transport, ainsi que sur les aspects ludiques, confortables et luxueux de leur dirigeable.

Vidéo un peu longue mais interessante

http://www.dailymotion.com/video/xcf7fh

Rosa Parks

portraitsrosaparks.jpg

Rosa Parks, née McCauley, était une noire américaine, couturière de son métier. Ayant épousé Raymond Parks, engagée dans la cause des droits civiques, elle s’impliqua dans des associations telles que le American Civil Rights Movement ou le National Association for the Advancement of Colored People. A l’âge de 42 ans, un acte de protestation simple en apparence va changer sa vie. Un soir, après une longue et fatigante journée de travail comme elle en vit tous les jours, elle s’asseoit dans le bus pour rentrer chez elle. Il est à préciser que le bus aux Etats-Unis à l’époque est  » divisé  » en plusieurs parties : à l’avant, les blancs, qui bien que ne représentant qu’un quart des utilisateurs de transports en commun, ont un espace réservé de même taille que les noirs, qui eux s’assoient à l’arrière, du moins lorsqu’il y a des places assises. Ces derniers sont d’ailleurs obligés de monter d’abord une première fois à l’avant, puis de descendre pour monter à l’arrière, en se dépêchant de peur que le conducteur, une fois le bus rempli, ne démarre sans les attendre… Le centre de l’autobus est une zone  » charnière « , dans laquelle les noirs peuvent s’asseoir mais doivent abandonner leur place sitôt qu’un blanc arrive.C’est dans cette zone que Rosa Parks va s’installer ce soir-là. Peu après, un blanc monte dans le bus et lui demande sa place. Ô stupeur, elle refuse ! Le blanc, sidéré et furieux, appelle le conducteur. Celui-ci connaît Rosa qu’il a déjà expulsée d’un bus douze ans auparavant. Il réitère la demande d’abandonner sa place. Une nouvelle fois, elle refuse d’obtempérer. Le chauffeur se met en rage, descend et va chercher un policier. Rosa Parks est arrêtée et emprisonnée. On va lui faire un procès pour désordre public. Cependant, de nombreuses personnes, menées par un jeune pasteur noir, se sont réunis pour discuter du cas de Rosa. Elles décident de lancer un mouvement de boycott du bus. Des milliers de tracts sont distribués dans ce but, et  » The Montgomery Advertiser « , qui est le journal noir local, incite ses lecteurs à participer au mouvement. Pendant ce temps, Mme Parks est jugée. Elle va être condamnée à une amende de 15 dollars, une lourde sanction pour une pauvre travailleuse noire.

Cependant, le mouvement de boycott devient très important, tellement que le gouvernement ne peut plus l’ignorer. Pendant 381 jours, les noirs se passeront des bus. Ils finiront par obtenir l’annulation de la loi sur la ségrégation dans les transports. Le jeune pasteur qui menait le mouvement put alors entamer son grand combat contre le racisme et la ségrégation qui sévissaient alors partout aux Etats-Unis. Il y consacrera sa vie et deviendra une figure emblématique du combat non-violent. Son nom était Martin Luther King.

Rosa Parks devint elle aussi une icône. Elle gagna le surnom de  » mère du mouvement des droits civiques «  et continua son engagement politique, mais dut déménager suite à des menaces.

Rosa est morte le 24 octobre 2005, à l’âge de 92 ans.


12345...12

septembre 2019
L Ma Me J V S D
« mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée