La péninsule de Dingle

1.jpg

Située à l’extrême sud-ouest de l’Irlande et moins connu que l’anneau du Kerry, la péninsule de Dingle recèle des paysages splendides. La douceur du climat, notamment grâce aux effets du Gulf Stream, a permis le développement de la végétation. 

La péninsule de Dingle, c’est une succession de collines qui se jettent dans l’océan. Et entre ces collines se sont créées des criques et des plages. Ici tout n’est que contraste : le bleu vif de l’océan et le vert tendre des prairies, le gris des rochers et la blancheur des plages de sable, les murs de pierre et les moutons blancs… 

Cette péninsule est l’un des 3 principaux « Gaeltacht » de l’île, c’est-à-dire une région où la langue gaélique est encore utilisée.  La péninsule, se decouvre en voiture ou en suivant la Dingle way, une randonnée de 178 km. Selon votre provenance et votre envie, vous pouvez commencer votre parcours à Tralee et le finir à Dingle ou inversement. 

Dingle est un petit port pittoresque où il fait bon à écouter de la musique traditionnelle le soir dans un de ses nombreux pubs.

 dingleepave.jpg

La star de ce village est un dauphin nommé Fungin qui vit dans les environs  du port depuis le milieu des années 1980. Peu farouche, on peu le voir lors d’une sortie en mer.La péninsule de Dingle possède de nombreux monuments du néolithique et des édifices datant des premiers chrétiens. Près de Ballyferriter, le Gallarus Oratory, oratoire en forme de bateau renversé est tout en pierre. Construit sans mortier, il résiste depuis plus de mille ans aux intempéries irlandaises et est encore étanche ! Près de Ventry se trouvent des huttes en forme de ruche (clochàns) qui furent construites par les ermites chrétiens. 

hanhession2006.jpg 

Tout au bout de la péninsule, Slea Head est un décor exceptionnel. Ses falaises abruptes, par temps brumeux, vous plongeront dans une atmosphère mélancolique pour certains, mystérieuse pour d’autres.  Au centre de la péninsule, le Connor Pass se fraie un passage au travers des monts Slieve Mish et offre un très beau panorama sur les deux côtés de la péninsule. Par temps dégagé, on peut apercevoir les îles Blasket. abandonnées par leurs habitants dans les années 1950, la vie y étant devenue trop rude. On peut goûter à l’isolement de ces îles, en prenant un ferry à Dunquin ou à Dingle.  dingle.jpg

3 commentaires à “La péninsule de Dingle”


  1. 0 sandrasbz 24 juin 2010 à

    Bonjour Béa,

    Il y a un certain romantisme dans ces beaux paysages…. J’irais bien y faire un tour. Comme ce doit être reposant de s’asseoir là et de juste regarder !

    Plein de gros bisous et bonne journée à toi,

    Sandra
    ——————–
    c’est un petit voyage qui me plairait bien aussi …
    bonne jounée à toi
    bisous
    béa

  2. 1 ALAIN 24 juin 2010 à

    Tu nous offres une très belle balade irlandaise !
    ARSENE GRISALI
    ————
    tous les pays celtiques m’attirent…
    bisous

  3. 2 Moulenc 4 sept 2016 à

    Bonjour pourrais je vous demander qlqs infos sur Dingle et sa région?je serais interessai pour faire du kayak !et de la randonnée pédestre .pourriez vous me donner des bnes adresses et infos cartes topographiques?un hébergement agréable type chambre d hôtes?quel aéroport le plus proche et moyens de transport si l on a pas de voiture? Merci CD-R olivier M

Laisser un commentaire