Voici un conte …

a17dff4d.jpg

Des peuples différents, vivant dans des pays aussi éloignés les uns des autres que la Lituanie et la Terre de feu, ont imaginé au même moment que le Soleil et la Lune étaient maris et femme, et que les étoiles étaient leurs enfants. Selon eux, ces astres avaient une vie assez semblable à celle des humains.Le Soleil, le père, était assez distant. On disait parfois qu’il s’était querellé avec la Lune, raison pour laquelle ils vivaient séparés. La lune, la mère, élevait seule ses enfants; elle leur apprenait à polir les lampes qu’ils tenaient à bout de bras dans le ciel, la nuit venue. Mais tout comme les enfants, les étoiles, en grandissant, contestaient de plus en plus souvent l’autorité parentale.Une certaine nuit, quelques-unes décidèrent de ne pas prendre leur lampe. Bien plus, elle se mirent à faire des galiêttes et à chanter des chansons subversives et refusèrent d’écouter leur mère.

Celle-ci, furieuse, pour les punir, les décrocha de la voûte céleste, et les envoya sur Terre.Les étoiles, aussitôt posées sur le sol, sentirent la peur les envahir : la Terre ne ressemblait en rien au Ciel, et leur paraissait effrayante… Ils prièrent leur père, la suppilèrent, l’appellèrent… En vain.
Les mères de la Terre parfois pardonnent à leurs enfants, mais la Lune était un corps céleste, la froideur de la Nuit avait altéré son coeur, et elle ne permit pas à ses enfants de remonter…
De désespoir, les étoiles attendirent alors le jour, et se tournèrent vers leur père.

Lorsqu’il pointa le bout de ses rayons, les étoiles se mirent à pleurer, et lui racontèrent ce qui s’était passé durant la nuit.

Le soleil comprit parfaitement ses enfants, mais il ne pouvait les aider :
« Vous aviez à obéir à votre mère, la punition qu’elle vous a infligé vous paraît trop mauvaise ? Réfléchissez à ce que vous avez fait, et demandez vous si vous n’avez pas été trop insolents envers elle… »

Les étoiles comprirent, et demandèrent pardon à leur mère de tout leur coeur… Mais il faisait jour, et elle se trouvait à l’autre bout du monde… Elle ne les entendit pas. Le soleil prit ses enfants en pitié, et les transforma en fleurs…

Pendant quelques semaines, elles sont jaunes, jaunes comme leur père, leur rendant ainsi hommage pour sa gentillesse et son aide… Certaines cependant, deviennent blanches et rondes, et, dès que le vent commence à souffler, s’envolent pour tenter de rejoindre leur mère…

Ainsi sont nés les pissenlits.

pissenlit.gif


4 commentaires à “Voici un conte …”


  1. 0 farandoles 18 juin 2010 à

    J’adore les contes et en voici un bien joli .
    Merci béa

  2. 1 ALAIN 18 juin 2010 à

    Une bien belle légende, je regarderais les pissenlits différemment!
    ARSENE GRISALI

  3. 2 chamade1000 18 juin 2010 à

    Quel beau conte! Très agréable à lire. J’aime les pissenlits!!
    Comme quoi il faut toujours obéir :)
    Bisous

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  4. 3 vertjean 19 juin 2010 à

    trés jolie histoire
    je regarderai différemment les pissenlits maintenant !

Laisser un commentaire