Gunkanjima

hashimaislandlead1.jpg

Gunkanjima, littéralement « île navire de guerre », est le surnom de l’ile Hashima, située sur la côte occidentale du Japon. C’est l’une des 505 îles inhabitées de la préfecture de Nagasaki. Emergeant à 15 Km au large de Nagasaki, longue de 480m et large de 160, elle fait penser à Alcatraz.

En 1810, la découverte fortuite de charbon a radicalement changé le destin du récif, le charbon de cette île ayant joué un rôle prépondérant dans l’industrialisation du Japon. L’île fut achetée en 1890 par Mitsubishi qui y a lancé l’exploitation du charbon, et y a fait venir massivement de la main d’œuvre. On y a ainsi recensé une population de 5 300 habitants pour 6,3 hectares de superficie. En 1959, la densité de population était de 835 hab/ha pour l’ensemble de l’île et de 1 391 hab/ha pour le quartier des habitations.

0.jpgOn y recensait la plus forte densité de population au monde.

Commerces, marché, école, hopital, piscine, rien ne manquait. L’approvisionnement se faisait par bateau.

Durant la Seconde Guerre mondiale, l’armée américaine a lancé une torpille sur l’île en pensant qu’il s’agissait d’une navire de guerre, tellement sa silhouette en était ressemblante. Cela a donné le surnom à l’île Hashima.

Quand le charbon fut remplacé par le pétrole, l’industrie charbonnière de l’île s’écroula et sa population partit. Depuis 1973, elle est inhabitée , abandonnée , elle revient à l’état sauvage.

Quand les mines ont fermé, les habitants sont vite partis, et quand on voit les conditions de vie, on comprend pourquoi. Immédiatement après, le gouvernement japonais a déclaré l’ile inaccessible, car il souhaitait cacher les conditions dans lesquelles les mineurs et leurs familles avaient vécu. Poser le pied sur l’ile d’Hashima est devenu illégal, avec peine de 30 jours de prison à la clé pour les contrevenants. gunkanjima4.jpgHashima est sortie de l’oubli en 2009 lorsque l’UNESCO a décidé le classement des sites du patrimoine industriel qui ont participé à la modernisation du japon. Et désormais l’ile est ouverte aux touristes  pour 4 300 yens pour un trajet en bateau avec escale.

3 commentaires à “Gunkanjima”


  1. 0 qualita1 10 juin 2010 à

    Si j’ai bien compris Gunkanjima est une île ouverte aux touristes mais interdites pour l’installation de japonais !!!
    Quand on sait le problème de surpopulation au mètre carré du Japon je me demande bien pourquoi ???
    ———————
    L’ile a été laissée à l’abandon, il y a 3O ans, son état de délabrement je permets plus quoi que ce soit . il faudrait
    la remettre complètement en état et cela coute cher, pour éventuellement y créer quelque chose. Elle est surtout
    le symbole d’une vie particulière.
    bisous Plume
    béa

    Dernière publication sur PLUME FAREWELL : ONE MOMENT

  2. 1 sandrasbz 10 juin 2010 à

    Bonjour,

    Surprenante cette histoire d’île devenue par la force des choses « île fantôme » ! Le Japon est un étrange pays… Il y a là-bas de grandes parties de paysages sauvages et inhabités et tout un tas de villes surpeuplées. Curieux en effet, de laisser une ville entière à l’abandon…

    Bisous et bonne journée,

    Sandra

  3. 2 rvallou 10 juin 2010 à

    J’ai appris quelque chose, je ne conaissais pas
    bisous
    Val

    Dernière publication sur Mon monde à moi : Bye bye mon Twix...reposes en paix

Laisser un commentaire


juin 2010
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée