• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 2 avril 2010

Archives pour 2 avril, 2010

Bon week end de Pâques !

44518.png

chatn.gif

Pâques !

211.jpg

paqueshumour1.jpg

oeufspaques.jpg

 

Plénitude des bois

treadingcarefullybyviolscraper.jpg

Il y a de la musique dans le soupir du roseau ; Il y a de la musique dans le bouillonnement du ruisseau ; Il y a de la musique en toutes choses, si les hommes pouvaient l’entendre.

Georges Gordon, Lord Byron (extrait de Don Juan)

Trucs pour rester zen

La moutarde vous monte au nez ? Rappelez-vous que vous êtes le maître de vos humeurs. «C’est la perception de l’événement qui crée l’anxiété, constate le psychologue Martin Courcy. Pas l’événement lui-même.»  Pour parvenir à modifier notre vision des choses et à relaxer, il existe des techniques toutes simples. 

Respirez à fond – Lorsqu’une situation l’exaspère, François Camus, enseignant au collège Champlain et à l’Université McGill, arrête tout pendant un moment. «Je me tourne vers le tableau pour analyser ce que je ressens physiquement, confie-t-il. Respirer profondément change nos sensations physiques. On devient moins crispé, plus calme.»  A éviter: la respiration thoracique. «Une respiration lente et profonde fera jouer le diaphragme qui fait sortir et rentrer l’abdomen avec le va-et-vient du souffle jusqu’au fond des poumons, écrit le Dr David Servan-Schreiber . La tension du corps se relâche un peu plus à chaque expiration, comme si elle n’attendait que l’ouverture de cette voie pour s’échapper.» 

Riez – Une minute de rire équivaut à 45 minutes de relaxation, assure le neurologue français Henri Rubinstein. A la fois jogging, yoga et drogue naturelle, le rire a de nombreux bienfaits physiques et psychiques: il sécrète des endorphines, abaisse la tension, détend les muscles.  Et ce n’est pas tout. «Rire régulièrement renforce notre système immunitaire, observe Paule Desgagnés, qui enseigne les principes de la rigolothérapie. J’ai pu observer que les gens qui avaient cessé de rire depuis des années étaient en général plus malades que les autres.»
On peut aussi pleurer, car les larmes d’émotion ont un effet libérateur. 

Jardinez – Quand le stress prend le dessus,  enfiler votre  molleton et aller jouer dans vos plates-bandes.  Le jardinage agit comme un antidote aux tensions de la vie quotidienne.
Et, comme toute activité physique modérée pratiquée régulièrement, désherber, planter des tulipes ou encore tailler des cèdres entre 30 et 60 minutes fournit à l’organisme un regain d’énergie et de vigueur, renforce les muscles et les os, améliore la qualité du sommeil, tout cela en plus de vous donner meilleure mine… 

Méditez – Indépendamment du contexte culturel ou religieux, la méditation est de plus en plus utilisée comme approche de bien-être et de santé : elle atténue l’excitation du système nerveux sympathique et ralentit le métabolisme – rythme cardiaque et respiratoire, production de gaz carbonique, flot sanguin au cerveau.  Méditer, c’est entrer en soi. C’est concentrer son attention sur soi, sans se laisser distraire par les stimuli extérieurs. Mais c’est difficile parce qu’on pense à ce qu’on doit faire demain ou encore à nos blessures intérieures: on s’analyse, on se juge. Pour empêcher votre esprit de vagabonder vers des pensées surgissant sans arrêt, allumez une bougie et fixez-la. Emettez un son, «aum», par exemple, ou le seul son produit par l’air sortant de votre trachée. Ou bien imaginez-vous au bord de la mer, les deux pieds dans le sable.  Vous n’y arrivez pas? Créez un album photos, tricotez, décorez une boîte… Bref, pratiquez n’importe quelle activité vous permettant d’atteindre un grand état de concentration. «Quand on médite, on relaxe parce qu’on cesse de penser à ce qui nous stresse.  Peindre, c’est très relaxant, parce qu’on est totalement absorbé par ce qu’on fait, comme quand on résout un casse-tête. »
On peut donc plancher sur un exercice de comptabilité au bureau et se trouver, de fait, à méditer, parce que cette besogne accapare toute notre attention.
Peu importe la façon, mettez ces «instants présents» à l’agenda; pour ressentir les bienfaits de la méditation, une pratique régulière est nécessaire. 

Faites-vous masser – Le massage augmente la capacité respiratoire, améliore la qualité du sommeil et la santé du plus grand de nos organes : la peau.  Le toucher apaise le système nerveux, et donc le corps en entier. Lorsque les mains du thérapeute massent votre peau, des millions de cellules sensorielles communiquent avec la moelle épinière, puis avec le thalamus, une substance grise assurant un relais important vers le cortex cérébral et intervenant dans l’humeur et les émotions. L’influx poursuit sa route vers l’hypothalamus, qui contrôle indirectement la sécrétion d’endorphines, de dopamine et de sérotonine. C’est l’ocytocine, qui serait responsable de l’effet anti-stress des massages. On sait que le massage améliore aussi la circulation sanguine et lymphatique, favorisant une meilleure oxygénation et l’élimination des toxines, en plus d’accroître la conscience de ses émotions et d’augmenter l’estime de soi!  Plus enveloppant, le massage californien est conseillé aux gens nerveux, anxieux ou stressés: il se compose de mouvements fluides et continus, encourageant la détente.
Le massage avec pierres chaudes, thérapeutique et énergétique, stimule le physique comme le mental.  Pour flotter, littéralement, essayez l’aqua-massage en eau chaude. Une expérience à vivre couché sur le dos, des flotteurs placés sous les jambes et la nuque, dans un bassin d’eauchauffée à la température du corps. 

Bougez  – Les personnes actives supportent mieux le stress. Après quelques minutes d’un exercice léger, l’activité électrique dans les muscles baisse sensiblement et avec elle, la tension musculaire.  Les exercices rythmiques, comme la marche et la natation, augmentent l’émission dans le cerveau d’ondes alpha, associées à un état de calme.  L’exercice n’a pas besoin d’être vigoureux. L’aïkido, par exemple, est un art martial tout indiqué. qui pratiqué régulièrement , vous apporte relaxation dans la vie de tous les jours et vous fait perdre du poids. Plus l’exercice est vigoureux, plus la température du corps augmente… exactement comme dans un hammam! 

Passez à la vapeur
L’atmosphère chaude et humide d’un sauna finlandais ou d’un bain de vapeur norvégien atténue tensions et angoisse, et détend les muscles.  Pour maximiser les effets, allez ensuite faire trempette dans un bain glacé! Bien que l’alternance entre le chaud et le froid active la circulation sanguine, les mécanismes de thermorégulation demandent finalement beaucoup d’énergie, d’où une grande détente physique et psychique qui se prolonge des heures après. Vivifiant!  Vous n’avez pas le temps de vous rendre au sauna? Pour une relaxation rapide, paressez de longues minutes sous une douche chaude en laissant la tête tomber sur la poitrine.

Adoptez un animal – C’est prouvé: le pouls des personnes vivant avec un animal domestique est significativement plus bas au repos. En outre, flatter un animal abaisse la tension artérielle.  Sans être une panacée, les effets répétés de Minou et Pitou sur la diminution du stress quotidien améliorent sensiblement, à la longue, la qualité de vie.  

Pratiquez le yoga – « La société moderne sollicite plus que jamais notre système nerveux». Pour faire contrepoids à ces stimulations, les techniques de relaxation telles le yoga sont devenues un besoin, en permettant au corps et à l’esprit de s’apaiser.  Voici trois asana relaxantes et faciles à réaliser : -Posture du cadavre. Couché au sol, jambes et bras légèrement écartées, paumes vers le ciel, inspirer et respirer à son rythme.- Posture de la montagne. Debout, tenir le dos droit et répartir le poids également sur les pieds réunis. Ramener le bassin vers l’avant et les épaules vers l’arrière. Fixer un point devant soi et respirer.- Posture de l’arbre. Comme la montagne, mais on pose le pied droit à l’intérieur de la cuisse gauche. Joindre les deux mains en prière et rester en équilibre, puis recommencer l’exercice sur l’autre jambe.

Découvrez l’anti-gymnastique – Cette approche développée par Thérèse Bertherat consiste à prendre conscience des tensions et des douleurs musculaires accumulées au fil des ans, et à s’en débarrasser, en étirant la musculature.  Deux exercices à essayer à la maison, couché sur le dos :Déposer les mollets sur un ballon suisse (les genoux sont pliés). Faire rouler de gauche à droite.Placer deux ballons tactiles ou d’auto-massage sous les muscles fessiers. Basculer doucement le bassin en expirant. 

Initiez-vous au training autogène – Cette technique de relaxation profonde, proche de l’autohypnose, utilise la suggestion pour éliminer le stress accumulé dans le corps. Il s’agit de répéter des énoncés pouvant aider à modifier le fonctionnement organique, «Je détends mes épaules», par exemple.  Cette méthode est très efficace pour contrer les migraines, l’hypertension légère, l’anxiété et le stress généré par les aléas de la vie.

Détente et Yoga

cliquez sur ce lien pour visionner la vidéo

Zen Vendredi !

photoeco.jpg

zen.jpg

zenattitude524629.jpg

4295583jmyvb1oayrg7p26aze45k6dqwxz7naimerh210937l1.jpg

 

 



avril 2010
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée