Le joueur de flute de Hamelin

sanctuarybyaseamlessbond.jpg 

Cette légende naît en 1284, en Allemagne, alors que la petite ville de Hamelin est infestée de rats, au grand désespoir de ses habitants et de son maire. Un jour, un joueur de flûte se présente comme étant un exterminateur de rats. Habillé d’un long manteau multicolore, il propose de débarrasser la ville des rats, moyennant finances. Le maire et les habitants de la ville acceptèrent sa proposition avec joie. L’homme sort sa flûte et à peine se met-il à jouer que les rats sortent des maisons, enchantés par cette musique. Il les entraîne ainsi en dehors de la ville, jusqu’au Weser, dans lequel ils plongent en masse et se noient. Sa tâche accomplie, l’homme retourne à la ville toucher son salaire mais les bourgeois refusent de le payer. Le flûtiste quitta la ville, le cœur plein d’amertume. Il y revint cependant le 26 juin, sous les traits d’un chasseur à l’allure effrayante, portant un chapeau rouge et étrange; pendant que tout le monde était à l’église, il sortit sa flûte de nouveau et commença à jouer dans les ruelles da la ville. Mais cette fois, ce sont les enfants qui arrivent en courant, ensorcelés par sa musique. Il les conduisit par la porte de l’est en continuant de jouer, et ils allèrent jusqu’à la montagne Koppelberg, où il disparut avec eux à jamais. Seuls deux enfants revinrent, car ils s’étaient attardés en chemin. L’un d’eux étant aveugle ne pu montrer l’endroit où les enfants étaient, l’autre étant muet ne put dire un seul mot. Un petit garçon étant revenu chercher sa redingote échappa lui aussi au malheur. Certains dirent que les enfants avaient été conduits à une grotte d’où ils ressortirent dans la région de Siebenbuergen. Selon la légende, ce jour-là, 130 enfants disparurent ainsi à jamais. 

Réalité ou fantaisie ?  La légende du joueur de flûte de Hamelin, histoire enfantine bien connue, a été immortalisée par le poète anglais Robert Browling. Il faut pardonner aux touristes qui visitent Hameln (son véritable nom en allemand) de croire que ce récit est une réalité historique. En effet, deux maisons du XVIe siècle portent des inscriptions rappelant l’enlèvement des enfants du 26 juin 1284, et la légende est régulièrement présentée dans la ville. Dans une certaine rue, même, la Bungenstrasse (qui serait le chemin emprunté par les petits ensorcelés), aucune musique n’est autorisée de peur de courroucer à nouveau le joueur de flûte. Et, jusqu’au XIXe siècle, deux croix se dressaient sur la montagne pour marqué l’endroit où les enfants disparurent.

Cependant, selon les témoignages écrits, il y aurait là une certaine confusion. Le plus ancien témoignage, qui remonte à 1450, ne relate que la disparition de 130 enfants. Ce n’est qu’au XVIe siècle que la chronique mentionne le joueur de flûte comme charmeur de rats.Selon des récits plus tardifs du XVIIe la date fatidique serait le 22 juillet 1376.

IMAGE – La demeure du joueur de flûte. La maison du charmeur de rats à Hamelin, en Allemagne fédérale: l’un des deux édifices de la ville qui porte des plaques commémorant l’enlèvement des enfants.

flute2.jpg

Bien que la différence jette le doute sur l’authenticité de l’histoire, le fait même qu’elle soit rapportée avec une telle précision porte à croire que la légende a un fond de vérité.

Ce n’est certes, ni la première ni la seule de son genre. Des récits remarquablement similaires se retrouvent dans le folklore de toute l’Europe et du Moyen-Orient. Mais contrairement aux autres contes similaires, celui de Hamelin donne des dates précises, quoique contradictoires.

3 commentaires à “Le joueur de flute de Hamelin”


  1. 0 booguie 26 mar 2010 à

    bonjour béa
    il n’empêche que cela reste un beau conte
    il met aussi en garde contre le non respect
    de la parole donner. signe certain des temps anciens ou il n’était pas rare e voir des notables accepter un marché,pour le jour d’après le réfuter et refuser de versé l’argent promis. un peu comme La Fontaine avec ses fables, un fond de vérité en toute chose. merci pour le partage, belle image
    bon vendredi à toi amitié

    Dernière publication sur Liberté d'expression. : Professeur Jill_Patrice Cassuto:

  2. 1 sandrasbz 26 mar 2010 à

    Bonjour,

    J’ai toujours aimé ce conte, même si dans l’histoire, les victimes innocentes sont les enfants… Maintenant la question de la vérité historique de cette histoire fait froid dans le dos, car même si le joueur de flûte n’a jamais existé, 130 enfants disparus c’est quelque chose de terrible ! J’aime beaucoup tes articles, parce que longtemps après les avoir lus, ils continuent de me hanter !

    Bisous,

    Sandra

  3. 2 rvallou 26 mar 2010 à

    Ca ne va pas être repris au cinéma ?
    il me semble avoir vu des extraits.
    Bisous
    Val

    Dernière publication sur Mon monde à moi : Bye bye mon Twix...reposes en paix

Laisser un commentaire


mars 2010
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée