• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 mars 2010

Archives pour 16 mars, 2010

Bonne journée à tous

uckiaffr602164718018422c3.jpg

Des armées qui disparaissent…

lebataillondenorfolkdisparaitsciencextra.jpg

Depuis des siècles, de nombreux cas de disparitions sont restés inexpliquées. En 1707, lors de la guerre de succession en Espagne, 4000 hommes qui partaient en guerre contre les armées de Philippe V, ne sont jamais réapparus de derrière la chaîne montagneuse des Pyrénées. Pourtant la bataille n’a jamais eu lieu ! Les expéditions Espagnoles qui partirent à la recherche du régiment n’ont retrouvé ni corps, ni armes ou ni bagages. En 1858, c’est un bataillon de 650 soldats qui disparu dans la forêt de Saïgon. Un autre bataillon qui les suivait à 2 km, n’a rien observé de particulier sur l’itinéraire commun emprunté !
Le bataillon de Norfolk- Le cas, le plus célèbre et le plus documenté est sûrement celui de la disparition du bataillon de Norfolk en 1915. Composé de 267 hommes, il défendait les positions Françaises et Anglaises contre les Allemands sur la presqu’île des Dardanelles (Mer noire). Dans cette région montagneuse, ils étaient partis prêter main forte à un corps d’armée Néo-Zélandais en difficulté.
Alors qu’ils s’enfonçaient dans la vallée, une autre compagnie de soldats du Commonwealth qui les observaient, furent témoins d’une étrange disparition. Ils virent descendre sur leurs camarades un épais nuage. Lorsque celui-ci se leva, le régiment avait disparu au fond d’une rivière asséchée. Un rapport sur ces évènements a été rédigé en 1917 (le rapport final de la commission des Dardanelles). Il évoque une étrange brume qui a recouvert le bataillon le 12 août, et suppose qu’il ait pu dissimuler des tranchées occupées par les Ottomans. Il relate également une bataille qui s’est déroulée à quelques kilomètres le même jour, et suggère que les morts du 5ème régiment étaient mêlés à ceux de cette bataille. 

Les témoignages douteux de trois vétérans – Trois témoins Néo-zélandais sont revenus sur l’évènement en 1965. Ils confirmèrent qu’aucun soldat n’était ressorti de la brume après environ trois quarts d’heures le 21 août… Mais le rapport évoque le 12 août et on accusa les véterants de s’être trompés en évoquant le 4ème régiment, alors qu’il s’agissait du 5ème.  Ces erreurs ont suffit à discréditer leurs témoignages aux yeux de nombreux sceptiques, qui ont conclu à la mort des soldats, suivie d’une putréfaction accélérée des corps sous une chaleur accablante. 

Autres cas – Ce phénomène se reproduisit une nouvelle fois en 1937, lorsque les armées Japonaises envahirent une grande partie de la Chine. Déterminé à résister devant l’occupant, Li Fu Sien (colonel Chinois) plaça deux bataillons le long du Yang Tsé. Le lendemain matin, un des bataillons composé de 3000 hommes avait complètement disparu, sans qu’aucune des sentinelles placées le long du fleuve n’aperçoivent le moindre mouvement de troupes. Les archives Japonaises confirmèrent qu’aucune bataille n’avait eu lieu ce jour précis, et qu’aucun homme n’avait été fait prisonnier. 



mars 2010
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée