• Accueil
  • > Archives pour janvier 2010

Archives pour janvier 2010


123

La Russie veut détourner un astéroide

                     asteroide.jpg 

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il y a divergence de vues entre les agences spatiales russes et américaines, sur le devenir de l’astéroïde Apophis. Alors que les américains estiment que le risque de collision avec la Terre est nul en 2036, l’Agence russe espère construire un engin capable de détourner la trajectoire de ce gigantesque caillou (270 mètres de diamètre, 27 millions de tonnes).

Apophis a été découvert en 2004. A l’époque, des premiers calculs donnaient un risque élevé (2,7%) qu’il puisse entrer en collision avec la Terre ou la Lune en 2029. Calculs rapidement précisés, qui ont conclu à un risque négligeable. Mais il reste une infime probabilité que cette année là, Apophis se faufile dans un « trou gravitationnel » de 600 mètres de diamètre, qui pourrait le mettre sur une trajectoire de collision avec la Terre sept ans plus tard. Probabilité estimée à une (mal)chance sur 45 000 par la Nasa, qui reconnaît qu’on manque encore de données  sur l’astéroïde pour produire des calculs précis. Jusqu’en 2011, Apophis sera trop près du soleil pour être correctement observé, et il faudra deux ans de plus pour qu’il se rapproche assez de la Terre pour permettre son étude par radar.

Pour Anatoly Perminov, le patron de l’Agence spatiale fédérale russe Roscosmos, pas question d’attendre pour agir. Dans une interview accordée le 30 décembre à la radio Voix de la Russie, il annonce son intention de construire un dispositif pour écarter Apophis, et invite les agences européenne et américaine à se joindre au projet.

Pour l’instant, les agences n’ont pas réagi à cette invitation. D’ailleurs, il semble probable que Perminov a imaginé ce projet pour obtenir des financements pour faire tourner son avance. La Pravda publie un cours extrait qui le laisse penser. «Je ne me rappelle plus très bien, mais il semble qu’Apophis rencontrera la Terre d’ici 2032», aurait affirmé Perminov. Une erreur de date, soulignée par la Pravada, qui en dit long sur la préparation de son intervention. L’agence russe rappelle d’ailleurs que la probabilité de collision est infime (Elle donne un chiffre de 1 sur 250 000, quand la Nasa annonce 1 sur 45 000.).

Au passage, Permanov a annoncé le retour d’une mission habitée vers la Lune pour 2032, sans dire quel pays serait derrière. Un moyen d’échapper à la chute sur Terre d’Apophis?

Source «Science & Vie »

Bon, facile et pas cher

BLANQUETTE DE VOLAILLES AUX CHAMPIGNONS

Préparation 20 mn – Cuisson : 30 mn

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 600 g de blanc de poulet (ou de dinde)
  • 250 g de champignons (frais si possible)
  • 50 g de beurre
  • 1 oignon
  • 1 carotte
  • 1 grand pot de crème fraîche
  • 1 petite cuillère à soupe de farine
  • 2 cuillères à soupe de fond de volaille déshydratée
  • 1 citron
  • Sel, poivre

Couper les blancs en lamelles de 5 cm de long environ

Emincer l’oignon , couper la carotte en fines tranches et les faire revenir

Faire cuire les lamelles de volaille avec les champignons (si ce sont des frais les cuire préalablement à part et les ajouter sans leur jus), en couvrant.

Dans un saladier, mélanger la crème fraiche, le fond de volaille, la farine, le sel et le poivre.

Ajouter ce mélange aux blancs de volaille et mélanger. Laisser cuire 20/25 mn.

Au moment de servir, ajouter le jus de citron

Accompagner de riz.

CRUMBLE AUX POMMES

crumble.jpg

Préparation 20 mn – Cuisson : 30 mn

Ingrédients pour 6 personnes :

  • 6 belles pommes (des Canada par exemple)
  • 150g de cassonade
  • 150 g de farine de blé
  • 125 g de beurre (le sortir une ½ heure avant de commencer)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • Cannelle en poudre
  • Le jus d’un citron

Préchauffer le tour à thermostat 7 (210°)

Peler, évider et découper les pommes en cubes grossiers, les répartir dans un plan allant au four, verser dessus le jus de citron, la cannelle et le sucre vanillé.

Dans un saladier, mélanger la farine et la cassonade. Puis ajouter le beurre en petits cubes et mélanger à la main de façon à former une pâte grumeleuse.

Emietter cette pâte en dessus des pommes de façon à les recouvrir.

Mettre au four une bonne 1/2heure.

Servir tiède avec de la crème fouettée ou de la glace à la vanille.

L’amour au fil de l’eau

imagedelasemaine.jpg

Origine, histoire et dictons du mois de JANVIER

Romulus composa l’année de dix mois ; Numa Pompilus y ajouta ceux de janvier et février. Les calendes de janvier étaient particulièrement consacrées au dieu Janus, dont les deux visages regardaient l’année qui venait de finir et celle où l’on entrait. On offrait à ce dieu, dans le cours de la première journée, le gâteau nommé janual, des dattes, des figues et du miel ; les artistes et les artisans ébauchaient la matière de leurs ouvrages, persuadés que le travail de ce jour leur assurait une année favorable. On se visitait, on s’adressait des voeux, on se gardait de laisser échapper un propos de mauvais augure, on s’envoyait des présents ; le soir on se régalait en l’honneur de Janus.

janus.jpg le dieu Janus

On pense que l’usage des souhaits d’étrennes vient des Romains. Tatius, roi des Sabins, et qui régnait dans Rome conjointement avec Romulus, considéra, dit-on, comme un bon augure le présent qu’on lui fit le premier jour de l’an de quelques branches coupées dans un bois consacré à Strenia ; il autorisa la coutume des présents faits à cette époque, et leur donna le nom de Streniae

Avant la Révolution de 1789, et dans plusieurs provinces de France, les usages suivis le premier jour de l’an conservaient les traces de la fête du Gui que célébraient les anciens Druides. Les enfants du Vendomois couraient les rues dans ce jour solennel, et demandaient à ceux qu’ils rencontraient le Gui-l’an-neu. Dans la dernière nuit de l’année, le peuple du Maine parcourait également les rues en chantant des chansons dont le refrain était toujours : Donnez-nous le Gui-l’an-neu

La Fête des Rois ou Epiphanie : ce dernier nom signifie apparition. C’est en effet le jour où le Christ commença de se faire connaître aux gentils, et où les quatre rois appelés Mages dans l’Ecriture vinrent l’adorer. 

L’analogie qui existe entre les habitudes de cette fête et celle des Saturnales a fait penser que l’une était la continuation de l’autre. Les Saturnales se célébraient du 15 au 21 décembre. 

Dans la Beauce, un souper splendide a lieu la veille des rois ; le président du repas est toujours la personne la plus respectée parmi les convives. Avant d’entamer le gâteau, on fait mettre sur la table un enfant ; c’est le plus jeune garçon de la famille. Quand la part est coupée, le président dit : Fébé (la fève). L’enfant qui s’est levé répond : Domine ; le président reprend : Pour qui ? L’enfant répond : Pour le bon Dieu. Cette part est mise en réserve, et on la donne au pauvre qui vient la demander. 

Le projet Genographic

adn.jpg La National Geographic Society et IBM se lancent dans une étude sans équivalent, d’une durée de cinq ans, qui rassemblera la plus vaste collection d’échantillons d’ADN existant au monde afin de retracer la manière dont l’humanité a peuplé la planète. Le Projet Genographic utilisera les analyses informatiques de l’ADN les plus perfectionnées, grâce à la contribution de centaines de milliers de personnes – parmi lesquelles des populations indigènes et le grand public -, pour mettre en lumière l’histoire migratrice de l’homme et pour mieux comprendre les liens et les différences qui composent l’espèce humaine.

A) Recherche sur le terrain
- Le cœur du projet est constitué par la collecte d’échantillons sanguins provenant de populations indigènes dont l’ADN contient des gènes marqueurs clés qui n’ont guère changé depuis des centaines de générations et qui en font des indicateurs fiables des modèles migratoires ancestraux. Le professeur Wells et un groupe de dix scientifiques, appartenant à des institutions internationales de premier plan, auront la responsabilité de la recherche sur le terrain et des travaux de laboratoire. Un centre de recherches complémentaire sera consacré à l’analyse de l’ADN provenant de restes anciens. La Waitt Family Foundation financera cette partie du Projet Genographic. Un conseil consultatif international supervisera le choix des populations indigènes retenues pour les tests et veillera au respect des protocoles de prélèvement d’échantillons et de recherche.

B) Participation du grand public et campagne de sensibilisation
- Le public en général aura la possibilité de prendre part au projet en se procurant aux Etats-Unis sur le site www.nationalgeographic.com/genographic, rubrique  » How to participate  » le Kit de Participation du Grand Public au Projet Genographic et en soumettant un échantillon personnel, obtenu par un prélèvement dans la joue, ce qui lui permettra de suivre les développements de l’ensemble du Projet en même temps que de connaître sa propre histoire migratrice. Les résultats individuels seront stockés de façon anonyme afin de protéger la vie privée des participants. La National Geographic Society tiendra le grand public et la communauté scientifique régulièrement informés des découvertes effectuées, notamment par le biais de son site web et des nombreuses plate-formes médiatiques dont elle dispose à travers le monde.

C) Recettes du Projet Genographic
- Le produit de la vente des Kits de Participation du Grand Public au Projet Genographic contribuera à financer de futures recherches sur le terrain et à mettre sur pied un programme de subventions reposant sur l’intérêt porté depuis 117 ans aux cultures du monde par la National Geographic Society. Ce programme de subventions servira à aider des projets d’éducation et de préservation culturelle parmi les groupes indigènes participants. Les dix centres de recherches, répartis à travers le monde, représenteront leurs régions respectives. Ils sont situés en Australie (Australie/Pacifique), au Brésil (Amérique du Sud), en Chine (Asie orientale/sud-orientale), en France (Europe occidentale/centrale), en Inde, au Liban (Moyen Orient/Afrique du Nord), en Russie (Eurasie du Nord), en Afrique du Sud (Afrique sub-saharienne), au Royaume-Uni (Europe occidentale/centrale) et aux États-Unis (Amérique du Nord).


123

janvier 2010
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée