• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 16 janvier 2010

Archives pour 16 janvier, 2010

Vaisseau fantôme : la légende du hollandais volant

hollandaisvolant4.jpg

Il n’y a pas que les châteaux d’Ecosse ou les vieilles demeures qui soient hantés. La mer et l’océan possèdent aussi leurs histoires de hantises : les vaisseaux fantômes.  Le Hollandais volant serait un navire fantôme dont l’histoire terrifiante aurait inspirée le fameux film : « Pirates des Caraïbes ».  Cette histoire remonte au 17ème siècle, lorsque le Hollandais volant regagne Amsterdam, son portd’attache, à son bord, une énorme cargaison d’or, les hommes d’équipage veulent s’emparer du précieux trésor, ils précipitent le capitaine par-dessus port, ce dernier leur jette un sort et le navire sera désormais maudit.  Il existe d’autres légendes concernant l’origine de ce vaisseau fantôme. La plus connue est celle qui inspira Richard Wagner pour son opéra « Le Vaisseau Fantôme ». Au XVIIème siècle, au large du Cap de Bonne Espérance, le Capitaine Van der Decken subissait la plus forte tempête que sa carrière de marin n’ait jamais vue. Hurlant et injuriant Dieu car le bateau était sur le point de sombrer, il fut maudit à jamais ; condamné à errer sur les flots et dans les limbes, n’étant ni mort ni vivant. Il sera « délivré » par l’amour de sa femme qui acceptera de mourir pour sauver son âme. Une autre se situe vers 1650. A Amsterdam vivait Barent Fokke un capitaine réputée pour ses colères, son mauvais caractère et surtout pour son bateau, le plus rapide du pays, capable de rallier Batavia à Amsterdam en à peine trois mois. La rumeur voulait que Fokke ait passé un pacte avec le diable afin que son navire soit le plus rapide d’entre tous les bateaux. Un jour, il disparut corps et biens. La légende naissait : comme il était maudit, il était condamné à errer éternellement sur les océans.  Quelques soient les versions, les témoignages de marins ayant croisés le « Hollandais Volant » et ses voiles rouges, ont été enregistrés depuis le 17ème. En 1881, le futur roi d’Angleterre, George V, alors duc d’York, fut le témoin d’une bien étrange apparition au large des côtes australiennes. Alors qu’il prenait le frais sur le pont, il aperçut un halo rougeâtre dans la nuit noire et opaque. Un immense vaisseau apparut et passa devant le bateau, sans aucun bruit… Le lendemain, un des marins de quart cette nuit là, tombait d’un mât et se tuait. Quelques jours plus tard ce fut le tour de l’amiral qui commandait cette flotte. Certains pensèrent à une malédiction provenant du « Hollandais Volant ». 

Le journal de bord de « La Bacchante » relate les faits :  « quatre heures du matin , un brick passa sur notre avant, à environ trois cents mètres, le cap vers nous. Une étrange lumière rouge éclairait le mât, le pont et les voiles. L’homme de bossoir le signala sur l’avant, ainsi que le lieutenant de quart. Un élève officier fut envoyé dans la vigie, Mais il ne vit cette fois aucune trace, aucune signe d’un navire réel. seize personnes ont été témoins de l’apparition. a nuit était claire et la mer calme. Le Tourmaline et le Cléopâtre qui naviguaient par tribord avant nous demandèrent par signaux si nous avions vu l’étrange lumière rouge».  D’après l’écrivain historien Hugo Verlomme, de nombreux témoins qui auraient aperçu le hollandais volant décrivent un navire à moitié naufragé mais qui ne coule pas, dont les voiles sont complètement déchiquetées et surtout une ambiance terrifiante à bord avec des hommes véritables mort-vivants qui réclament assistance, avec une odeur pestilentielle.  Depuis 3 siècles, ce navire maudit entourait les mers du globe, et de nombreux témoins auraient croisé son sillage.  Ce vaisseau fantômes aurait également été vu :  -       En 1887 par l’équipage de l’Orion, vaisseau américain naviguant vers la Chine.  -       D’une plage d’Afrique du Sud, en 1939, par des témoins qui verront un trois mats qui file toutes voiles dehors, alors qu’il n’y a pas de vent, et disparaît brusquement.  -       Par 50 marins en pleine mer en 1942. 

Alors, phénomène naturel, mirage ou simple légende maritime, le mystère reste entier. 

Citation

Le reflet est pour les couleurs ce que l’echo est pour les sons.

Joseph JOUBERT

 

reflets.gif

 



janvier 2010
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Categories

Derniers commentaires

  • Album : Alaska
    <b>img0314.jpg</b> <br />

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Auteur : Beatrice

Auteur : Beatrice

MERCI DE VOTRE VISITE

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


shimacreations |
Mes Passions |
الهـ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | galerie de peinture marc
| scratch.
| perles de la pensée